Signataires de la Charte en France : 847


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Arpajon-sur-Cère (15)

Dernière mise à jour de l'article : mardi 13 septembre 2011

La commune d’Arpajon-sur-Cère est située dans le département du Cantal au Sud-Est d’Aurillac avec laquelle elle est limitrophe. La commune a été labellisée au niveau 1 de la Charte d’Entretien des Espaces Publics en juin 2012.

Département : 15 ;
Type de structure : Mairie ;
Taille de la commune : de 25 à 50 km² ;
Nombre d’habitants : de 5000 à 20000 hab. ;
Année d’engagement : 2011 ;
Niveau d’engagement : 1 ;
Niveau de labellisation : 1 ;
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Binette et arrachage manuel ; Brosse sur débroussailleuse ; Herse et grille ;
Technique - préventif : Paillage / Bâchage ; Plantes couvre-sol ;
Autres techniques : Réaménagement ;
Outils de communication : Article de presse ; Bulletin municipal ;


Enjeux

Une banlieue aux portes d’Aurillac, chef lieu du Cantal, mais aussi une porte ouverte sur les champs et les bois, sur les belles rivières et les clairs ruisseaux, sur les joies et les plaisirs simples de la nature...

La commune d’Arpajon est en expansion continue depuis les années 50-60, le dernier recensement le confirme encore une fois.C’est une des rares communes du Cantal dont la population ait augmenté entre les divers recensements.Cela tient sans doute à sa situation privilégiée, ce qui l’amène à accueillir un certain nombre d’habitants dont le lieu de travail se situe au chef-lieu du département.

Ceci a entraîné de nombreuses constructions individuelles ou sous forme de lotissements, d’immeubles collectifs privés (copropriétés), ou publics (habitations à loyers modérés).

Objectif de l’engagement

JPEG - 78 ko
Aire de jeux en "zéro phyto"

L’eau : une ressource à préserver

L’eau est notre patrimoine commun. Elle doit donc faire l’objet de toute notre attention.

Si nous n’en manquons pas au robinet, si elle est aujourd’hui de bonne qualité, nous le devons aux efforts réalisés par la collectivité grâce aux investissements et aux progrès enregistrés dans le domaine de l’assainissement.

Nous ne pouvons pas en rester là car les sources de pollution n’ont pas disparu. Elles progressent en même temps que l’activité humaine.

La commune a décidé d’adopter une attitude plus vertueuse en limitant l’utilisation des engrais chimiques et des désherbants. Cette démarche n’obtiendra pas de résultats concrets sans l’adhésion de tous, du jardinier amateur au fleuriste de balcons.

Retour d’expérience

Aucun témoignage pour le moment.


Album

  • Combiné pour l'entretien des stabilisés
  • Aire de jeux en "zéro phyto"
  • Broyage de résidus d'élagage pour le paillage
  • Aucun traitement. Le passage des piétons suffit !