Signataires de la Charte en France : 847


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Auménancourt (51)

Dernière mise à jour de l'article : vendredi 25 mai 2012

En 2012, la commune d’Auménancourt située au nord de Reims a adhéré au niveau 3 de la Charte d’entretien des espaces publics.

Département : 51 ;
Type de structure : Mairie ;
Taille de la commune : de 10 à 25 km² ;
Nombre d’habitants : de 500 à 1000 hab. ;
Année d’engagement : 2012 ;
Niveau d’engagement : 3 ;
Niveau de labellisation :
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Binette et arrachage manuel ; Débroussailleuse à lames réciproques ;
Technique - préventif : Paillage / Bâchage ; Plantes couvre-sol ;
Autres techniques :
Outils de communication : Article de presse ; Bulletin municipal ; Panneaux ; Plaquette, affiche... ;


Les agents et les élus ont une motivation commune : limiter les impacts sanitaires et environnementaux liés à l’entretien des espaces publics. Pour cela, la commune s’est engagée à ne plus utiliser de produits phytosanitaires en signant au niveau 3.

Objectif de l’engagement

Témoignage de Mme. Valérie FROMENT , deuxième adjointe, commission Affaires sociales et environnement :

« Les élus d’Auménancourt sont tout à fait motivés et respectueux de la charte, avec les employés communaux. Le problème majeur est la communication avec les habitants qui ne comprennent pas ce changement des habitudes d’entretien, comme par exemple les tontes différenciées .Il faut un temps d’adaptation. L’autre problème c’est le temps d’adaptation pour les élus et employés pour trouver les solutions à certains endroits ( tontes différenciée à réadapter, jachères à modifier...) »

 »

Retour d’expérience

M. David PELLETIER, responsable des services techniques :

« Les points positifs : appliquer la tonte différenciée permet de dégager du temps. Les caniveaux sont propres grâce à l’acquisition de la balayeuse et l’entretien des 3 villages est plus rapide avec ce matériel. Le réciprocator fait maison est efficace dans les cimetières, mais pas entre certaines tombes, c’est pourquoi on y a mis des sédums. Les points négatifs : Il y a des limites pour éradiquer les graminées avec le désherbeur thermique, le liseron pose des problèmes avec le paillage et certains habitants ne.…comprennent pas encore la préservation du chardon. »

Personnes référentes

Adjoint en charge du dossier : Mme Valérie FROMENT
Responsable des Services Techniques : M. David PELLETIER (mairie.aumenancourt@wanadoo.fr)