Signataires de la Charte en France : 847


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Aviron (27)

Dernière mise à jour de l'article : mardi 27 juin 2017

Aviron, commune située dans le département de l’Eure à proximité d’Evreux, s’est engagée dans la charte d’entretien des espaces publics au niveau 3 en 2015, et a été labellisée en 2016.

Département : 27 ;
Type de structure : Mairie ;
Taille de la commune : de 5 à 10 km² ;
Nombre d’habitants : de 1000 à 2000 hab. ;
Année d’engagement : 2015 ;
Niveau d’engagement : 3 ;
Niveau de labellisation : 3 ;
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Binette et arrachage manuel ;
Technique - préventif :
Autres techniques :
Outils de communication : Bulletin municipal ; Panneaux ;


Enjeux

Aucun captage d’eau potable, ni périmètre de protection ne sont présents sur le territoire communal. Aucune rivière ne traverse la commune. En revanche, plusieurs points d’eau existent sur le territoire (mares, bassins pluviaux, fossés, noues...).

La municipalité d’Aviron entretient ses espaces communaux sans produit phytosanitaire depuis 2014.

Objectif de l’engagement

Les élus municipaux d’Aviron ont souhaité engager la commune dans une démarche d’amélioration des pratiques d’entretien des espaces publics, intégrant l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires. Cette démarche a été initiée par l’adhésion à la « charte d’entretien des espaces publics », officialisée par délibération du conseil municipal le 30 juin 2015.

Retour d’expérience

La commune pratique déjà la gestion différenciée de certains espaces ainsi que la tonte des cheminements. Une prairie située en face de la mairie est fauchée deux fois par an par un agriculteur local. Les pieds d’arbres ainsi que certains pieds de haies sont végétalisés avec des plantes couvre-sols.

Le désherbage du cimetière est effectué thermiquement et manuellement aux abords des tombes trois à quatre fois par an, ce qui est chronophage pour les agents, bien que quelques espaces soient enherbés.

Des panneaux informatifs permettent de communiquer aux riverains le choix de la commune en terme d’entretien des espaces publics.