Signataires de la Charte en France : 847


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Communauté d’agglomération Seine-Eure (27)

Dernière mise à jour de l'article : jeudi 29 juin 2017

La Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE) comprend 36 communes situées dans le département de l’Eure. Engagée dans la charte d’entretien des espaces publics depuis 2014, la CASE a été labellisée en 2016 en niveau 1.

Département : 27 ;
Type de structure : Communauté de communes ;
Taille de la commune : Plus de 50 km² ;
Nombre d’habitants : Plus de 20000 hab. ;
Année d’engagement : 2014 ;
Niveau d’engagement : 1 ;
Niveau de labellisation : 1 ;
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Débroussailleuse à fil ;
Technique - préventif : Réfection des joints ;
Autres techniques :
Outils de communication :


Enjeux

Le territoire de la CASE présente une sensibilité élevée vis-à-vis de la protection de la ressource en eau, souterraine et superficielle. En effet, plusieurs captages d’eau potable, entourés de leurs périmètres de protection, sont présents sur le territoire communautaire. L’agglomération est également traversée par plusieurs cours d’eau, dont les principaux sont la Seine, l’Eure, l’Andelle et leurs nombreux bras et affluents. Enfin, de nombreux autres points d’eau existent sur le territoire (mares et plans d’eau, puits…).

Seul le service voiries (secteur Sud) appliquait encore, en 2015, des produits phytosanitaires, les services "Cycle de l’eau", "Patrimoine" et "Propreté" ayant abandonné l’usage de ces produits pour la gestion de leurs espaces.

Objectif de l’engagement

Les élus de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE) ont souhaité engager la collectivité dans une démarche d’amélioration des pratiques d’entretien des espaces publics, intégrant la diminution progressive de l’utilisation des produits phytosanitaires. Cette démarche a été initiée par l’adhésion à la « charte d’entretien des espaces publics », officialisée par délibération du conseil communautaire le 16 janvier 2014.

Retour d’expérience

Aucune application de produits phytosanitaires n’a été effectuée en régie depuis avril 2015 (depuis l’audit). Le passage du désherbage chimique au thermique en prestation a cependant augmenté les coûts. Des travaux de réfection de voirie sur certains secteurs ont permis cependant de diminuer la présence des adventices. Sur d’autres communes où aucune réfection n’a été entreprise, il a été constaté une repousse rapide de la végétation.