Signataires de la Charte en France : 847


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Martot (27)

Dernière mise à jour de l'article : mardi 27 juin 2017

Martot est une commune du département de l’Eure située dans le canton de Pont-de-l’Arche. Elle s’est engagée dans le niveau 3 de la charte d’entretien des espaces publics en 2015 et a été labellisée en 2016.

Département : 27 ;
Type de structure : Mairie ;
Taille de la commune : de 5 à 10 km² ;
Nombre d’habitants : de 500 à 1000 hab. ;
Année d’engagement : 2015 ;
Niveau d’engagement : 3 ;
Niveau de labellisation : 3 ;
Technique - désherbage thermique :
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Binette et arrachage manuel ;
Technique - préventif : Paillage / Bâchage ;
Autres techniques :
Outils de communication : Journée d’information, conférence, salon... ; Panneaux ;


Enjeux

Il n’y a ni captage d’eau potable ni périmètre de protection sur la commune de Martot. En revanche, la commune est traversée à la fois par la Seine et par l’Eure.

Le cimetière était, jusqu’en 2015, entretenu chimiquement, de même que le terrain de pétanque et les abords du tennis. Depuis le début de l’année 2015, la municipalité de Martot a décidé d’appliquer un entretien des espaces communaux sans produit phytosanitaire.

Objectif de l’engagement

Les élus municipaux de Martot ont souhaité engager la commune dans une démarche d’amélioration des pratiques d’entretien des espaces publics, intégrant la diminution progressive de l’utilisation des produits phytosanitaires. Cette démarche a été initiée par l’adhésion à la « charte d’entretien des espaces publics », officialisée par délibération du conseil municipal le 9 février 2015.

Retour d’expérience

Une partie des espaces (cimetière, église, école et mairie, espace sportif ainsi que toutes les voiries) est désormais gérée thermiquement. Le cimetière, l’église et l’école ainsi que les espaces verts des quartiers résidentiels et les bords de l’Eure sont entretenus à la débroussailleuse.

Pour la commune, le désherbage thermique permet une utilisation sur divers substrats et des résultats rapides, est maniable et pratique sur les sites difficiles d’accès. En revanche, cela génère un risque d’incendies, et son efficacité peut être remise en cause si le temps passé sur la plante est important.
L’utilisation de la débroussailleuse et le désherbage manuel sur les massifs et en retouche assurent une propreté immédiate, sans pollution, mais demandent des interventions plus fréquentes.

Afin de limiter le désherbage, des techniques préventives ont été mises en place : l’enherbement volontaire et spontané de surfaces minérales (cimetière), les parkings en dalles alvéolées (église) et le paillage des massifs (quartiers résidentiels).

La commune a fait connaitre ses nouvelles pratiques de désherbage en tenant un stand sur son marché de Noël et en mettant en place des panneaux informatifs dans le cimetière.