Signataires de la Charte en France : 829


Toutes les chartes en France

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Guadeloupe

Martinique

Réunion

Guadeloupe

Alsace

Corse

Corse

Ile-de-France

Haute-Normandie

Nord-Pas-de-Calais

Franche-Comté

Limousin

Basse-Normandie

Picardie

Lorraine

Champagne-Ardenne

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Auvergne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Bretagne

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Bourgogne

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Pays-de-la-Loire

Centre

Aquitaine

Aquitaine

Aquitaine

Rhône-Alpes

Rhône-Alpes

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Midi-Pyrénées


Notre-Dame-de-Bondeville (76)

Dernière mise à jour de l'article : jeudi 29 juin 2017

Notre-Dame-de-Bondeville est une commune située en Seine-Maritime, dans la vallée du Cailly, sur le territoire le Métropole Rouen Normandie. En adhérant au dispositif d’accompagnement pour la gestion différenciée développé par la Métropole, en partenariat avec la FREDON de Haute-Normandie, la ville s’est engagée au niveau II de la Charte d’Entretien des Espaces Publics (« Traiter moins ») et a été labellisée en 2016.

Département :
Type de structure :
Taille de la commune :
Nombre d’habitants :
Année d’engagement :
Niveau d’engagement :
Niveau de labellisation :
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Combiné multi-fonctions ; Débroussailleuse à lames réciproques ;
Technique - préventif : Jachère fleurie ; Paillage / Bâchage ;
Autres techniques :
Outils de communication : Bulletin municipal ; Panneaux ;


Enjeux

Notre-Dame-de-Bondeville présente une sensibilité très élevée vis-à-vis de la qualité de l’eau potable et des autres ressources naturelles en eau. En effet, deux captages d’eau potable sont présents sur le territoire communal et la quasi-totalité du territoire communal est concernée par les périmètres de protection de ces captages et de ceux de Maromme.

Elle est concernée aussi par des enjeux biodiversité. Sur chacun des versants de la vallée, les réservoirs et corridors écologiques boisés encadrent la commune. Quelques corridors calcicoles sont également présents sur les pentes, en limite de zones boisées.

Le désherbage du cimetière pose particulièrement problème, du fait du substrat en graviers, de l’étroitesse des surfaces à désherber (espaces inter-tombes), de son inclinaison ainsi que la taille et le nombre importants des allées.

Objectif de l’engagement

La commune de Notre-Dame-de-Bondeville est la dixième commune ayant adhéré au dispositif d’accompagnement pour la mise en œuvre de la gestion différenciée sur le territoire de la Métropole. Lors de la réunion de lancement de la démarche le 6 novembre 2014, la commune a fait part de son objectif d’atteindre « le zéro phyto » à moyen terme.

Retour d’expérience

La municipalité de Notre-Dame de Bondeville a mis en œuvre la fauche tardive sur certains espaces publics. Des orchidées sauvages sont apparues dès la première année sur les sites gérés par fauche en centre-ville.

La ville a investi dans du matériel de désherbage mécanique (châssis de désherbage, réciprocateurs, micro-balayeuse) grâce à une aide financière de l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Les agents sont satisfaits des différents désherbages alternatifs mis en place sur la ville.

Le service technique de la ville avait entrepris de végétaliser les surfaces non piétinées du cimetière (inter-tombes et allées, pied de mur et talus...) avec des plantes fleuries.