Mont-Saint-Aignan (76)

Dernière mise à jour de l'article : vendredi 17 novembre 2017

Mont-Saint-Aignan est une commune de Seine-Maritime, située au Nord de Rouen. Elle a entrepris une démarche de changement de pratiques d’entretien de ses espaces avec un plan de désherbage en 2008 puis d’un plan de gestion différenciée par le biais de l’ accompagnement technique proposé par la Métropole Rouen Normandie en collaboration avec la FREDON. L’ensemble des espaces publics communaux est entretenu sans produits phytosanitaires depuis 2016 et la commune a été labellisée en juin 2017 au niveau 3 de la Charte d’entretien des espaces publics.

Département : 76 ;
Type de structure : Mairie ;
Taille de la commune : de 5 à 10 km² ;
Nombre d’habitants : de 5000 à 20000 hab. ;
Année d’engagement : 2016 ;
Niveau d’engagement : 3 ;
Niveau de labellisation : 3 ;
Technique - désherbage thermique : Gaz ;
Technique - désherbage mécanique ou manuel : Balayage ; Binette et arrachage manuel ;
Technique - préventif : Enherbement volontaire de surfaces minérales ; Paillage / Bâchage ; Plantes couvre-sol ;
Autres techniques : Réaménagement ;
Outils de communication : Article de presse ; Bulletin municipal ; Intervention dans les écoles ; Journée d’information, conférence, salon... ; Panneaux ;


Enjeux

La commune n’est concernée ni par un captage d’eau potable ni par un périmètre de protection de captage. En revanche, une partie du territoire communal est inclus dans un Bassin d’Alimentation de Captage (BAC). De plus, plusieurs points d’eau (mares, fossés, noues...) sont également présents.

La ville a entrepris une démarche de changement de ses pratiques d’entretien depuis 2008 avec la mise en place d’un plan de gestion différenciée. Elle possède de nombreux espaces verts (environ 36 ha) ainsi qu’un linéaire de voiries communales important (90 kilomètres).

Objectif de l’engagement

http://www.paris-normandie.fr/region/mont-saint-aignan-au-regime-zero-phyto-MC9545583
https://fr.calameo.com/read/0002495791337c21c4033

Retour d’expérience

Des prairies de fauche ont été mises en place dans plusieurs espaces verts.

Le désherbage du cimetière est aujourd’hui entièrement manuel, activité chronophage mais nécessaire dans le cadre d’un planning d’intervention défini par les services techniques.
Cependant, la végétalisation partielle (sédums et graminées spécifiques) du cimetière est mis en oeuvre progressivement et permet de pérenniser l’entretien à long terme sans produits phytosanitaires.

Les surfaces minérales perméables font l’objet d’un désherbage thermique et/ou d’un enherbement et d’une tonte.

La commune a mis en place une très importante communication auprès des habitants (panneaux, réunions publiques, expositions, articles).